@2019 par Compagnie Major.

Attachée de presse : Hélène Sitbon

Un texte d'une grande force poétique, viscéral, sur le sexe des femmes. Une série de monologues, témoignages de vie d'une multitude d'entre elles, uniques mais universelles. Des textes jamais frontaux, crus mais allégoriques, dits face au public par trois actrices à l'énergie débordante. Ca ne ressemble pas vraiment à du théâtre, ce texte. C'est presque de la poésie. Et pourtant, en incarnant ces mots, ces comédiennes en font du spectacle vivant. Très vivant, même. Le rock-blues du groupe Faith & Spirit vient rythmer avec un fracas nécessaire ces tableaux qui disent tous la même chose: la complexité, parfois, d'être femme.

Causette, S.G.

 

Trois comédiennes er un comédien interprètent cette polyphonie pudique et crue où se livrent quelques bijoux indiscrets.

La Terrasse, Catherine Robert

 

Les comédiennes s’amusent, les mots rebondissent dans une jubilatoire effervescence. Christine Massa a trouvé le bon dosage entre humour et gravité avec une équipe de comédiens sensibles et justes pour porter au mieux les mots d’Emmanuelle Marie sans tomber dans le voyeurisme mais en donnant tout son sens à cette ode aux femmes. Un très beau spectacle.

Froggy Delight, Nicolas Arnstam

Christine Massa fait un pas salutaire vers une abstraction qui clarifie ces témoignages (fictifs ou authentiques ?) et les fait résonner avec d’autant plus de clarté. Massa construit son spectacle sur une création rock du groupe Faith & Spirit qui embarque les interprètes dans une performance physique engagée. Le rock libère la parole et les esprits, mais empêche tout racolage, même quand les comédiennes entonnent un éloge de la masturbation. Ce Cut confine au concert théâtral, et la présence d’un comédien comme pôle masculin donne plus d’acuité encore à l’interprétation combattive de Stéphanie Quint, Tanya Mattouk et AloysiaDelahaut.

Insatiable, Thomas Hahn

Cut : un spectacle lumineux et drôle… Des comédiennes humaines, qui nous embarquent et prouvent leur talent subtilement, au gré du récit. La mise en scène nous surprend, mêlant danse, passages musicaux, formations chorales, le tout parfaitement exécuté. On salue aussi la présence du comédien qui se fait mener par ces femmes charismatiques et qui les met en valeur lors de ses apparitions.

Just Focus, Carolem

La gracieuse Aloysia Delahaut, chorégraphe du spectacle, danse un solo vif et plein d’élan, et ses compagnes se balancent également avec cœur et énergie sur la musique rock et blues de Faith et Spirit, dessinant un chœur au rythme éloquent ; jeune femme enjouée et habitée, Stéphanie Quint se met en colère à travers un verbe italien de conviction, un rien de la Magnani dans la posture ; la douce Tanya Mattouk fait montre de patience, de réserve et d’émotion dans un sourire convaincu.

Le spectacle – humour et esprit – glorifie avec un panache amusé l’être-là féminin.

Hotello, Véronique Hotte

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now